[Bataille de Timimoun] Bigeard boy de la 3ème compagnie du 3ème RPC à Hassi Rambou (le 21 novembre 1957)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bataille de Timimoun] Bigeard boy de la 3ème compagnie du 3ème RPC à Hassi Rambou (le 21 novembre 1957)

Message  Administrateur le Sam 31 Mai - 11:30

Bonjour et bienvenue sur le forum de l'association Les Oies Sauvages.

Nous vous présentons une de nos tenues de reconstitution sur le thème de la guerre d'Algérie.


Notre homme est un voltigeur de la 3ème compagnie du 3ème Régiment de Parachutistes Coloniaux [3ème RPC] lors de la bataille de Timimoun, le matin du 21 novembre 1957. Commandé par le lieutenant-colonel Bigeard, l'unité est présente en Algérie depuis 1955. Ses hommes, sont redoutés. La presse les surnomment les "Bigeard boys" et les rebelles les appellent les "têtes de lézards", à cause de leurs fameuses casquettes en toile camouflée. Disposant de tous les moyens modernes, il s'agit d'une unité de choc formée et entrainée par le retour d'expérience de la guerre d'Indochine. Les parachutistes aiment et respectent profondément leur commandant, Bigeard, surnommé "Bruno" du nom de code de son Poste de Commandement en opération.

C'est le 17 octobre 1957 qu'un groupe de méharistes français, tiraillé psychologiquement depuis plusieurs mois par des membres de l'Armée de Libération Nationale [ALN], tue ses huit officiers et sous officiers et déserte sa base située entre Timimoun et El-Goléa.
Le 7 novembre de la même année, ces hommes, maintenant intégrés à l'ALN réapparaissent violemment. Ils prennent en embuscade un convoi pétrolier dans la région de Timimoun et capturent les cinq légionnaires chargés de la protection de la base pétrolière, les sept ingénieurs et tous les ouvriers présents. Ils incendient les installations, après avoir récupéré vivres, armes et munitions.

Robert Lacoste, alors gouverneur général de l'Algérie, décide d'une opération militaire pour retrouver et détruire les méharistes renégats. Pour cela, Le général Salan envoie le lieutenant-colonel Bigeard et son régiment, renforcé par le Commando Parachutiste de l'Air n°40 [CPA 40] opérer dans une région couvrant Colomb Béchar, Timimoun, et la frontière marocaine.
Le problème est de taille : La zone d'opération n'est autre que le grand Erg saharien. Avec ses immenses dunes, l'impossibilité de se repérer sans moyens aériens, la chaleur cuisante le jour et le froid glacial la nuit.
Le 21 novembre, les méharistes sont repérés à Hassi Rambou. Aussitôt, le régiment se met en branle. Toutes les compagnies et l'escadron sont héliportés sur zone, sauf la 4ème compagnie qui reste en réserve aéroportée. Elle sautera en urgence très peu de temps après, et à très basse altitude... 

Nous observons donc ici un voltigeur de la 3ème compagnie, qui est en pointe du dispositif héliporté. L'unité est héliportée le 21 novembre 1957 à 08h00 dans le désert. Il transporte dans sa musette d'allègement TAP modèle 1950 une veste matelassée, un pull en laine et un minimum de vivres et de munitions. Faisant partis des éléments héliportés, les hommes peuvent et portent le short ainsi que les chaussures de brousse. Ce que notre homme bien sur fait. Il est armé d'un pistolet-mitrailleur MAT modèle 1949 deuxième type et d'un poignard américain M3.





Régulièrement pendant la progression, de rapides pausent sont prises pour désensabler les armes et hydrater les hommes. Une fois arrivés à bonne distance de l'ennemi, les sacs et musettes sont déposés et la progression continue tête baissée entre les dunes...



Mais la bataille de Timimoun n'est pas terminée. De longues recherches, escarmouches, marches forcées, soutiens aériens, héliportages et sauts opérationnels se succéderont jusqu'à l'ultime accrochage du 7 décembre 1957. A voir sur les liens ci-dessous les présentations de tenues d'autres "Bigeard boys" pendant cette bataille, dans l'ordre chronologique :

-voltigeur de la 4ème compagnie du 3ème RPC, prêt à sauter sur Hassi Rambou (le 21 novembre 1957 à midi) : LIEN A VENIR
-Sous officier de la 3ème compagnie du 3ème RPC, bataille de Timimoun (le 7 décembre 1957) : LIEN A VENIR

Liste des éléments :

 casquette en toile type TAP "Bigeard" :


 plaque d'identité modèle 1950 :


 veste TTA modèle 1947 modifiée 1952 allégée & camouflée :


 musette TAP modèle 1950 avec au travers de la patelette une veste matelassée 1er type et un chandail modèle 1945 :


 bretelles de suspension TAP modèles 1950 modifiées 1953 :


 ceinturon TAP modèle 1950 modifié 1953 "RAPCO" :


 porte-chargeurs TAP pour pistolet-mitrailleur modèles 1950 modifié 1953 :


 paire de bidons et quarts TTA modèles 1952 dans leurs housses 1er types :


 poignard américain M3 dans son fourreau américain M8, avec rajout d'un crochet M10. Notez l'astuce du parachutiste : le pansement américain First Aid Packet est attaché grâce à deux élastiques TAP au fourreau du poignard :


 ceinture de pantalon en toile type troupe :


 culotte courte modèle 1945 modifiée 1952 :


 paire de chaussettes en fine laine réglementaires :


 paire de chaussures de brousse à empeignes en cuir retourné de marque Wissart, fournies par l'intendance :


 pistolet-mitrailleur MAT modèle 1949 deuxième type :


Cordialement,

Les Oies Sauvages.

Toute reproduction de ce sujet et de ses photos est interdite sans autorisation préalable de l'association.

Administrateur
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 11/12/2011

http://www.lesoiessauvages.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum